vendredi 12 février 2016

Article 49 : une philosophie, vivre sans remords ni regrets.... oui mais....

D'aussi loin que je me souvienne je l'ai toujours dit (a partir du moment ou j'ai su ce que cela voulait dire hein, pas a deux ans non plus....) : Il ne faut jamais avoir ni remord, ni regret....

D'aussi loin que je me souvienne j'ai toujours fait les choses en mon âme et conscience (même les plus moches, oui oui, j'en ai fait) et en me posant toujours la question : vas tu le regretter ?

Si la réponse était oui alors je mettais un frein, sinon, je fonçais..... je le fais encore aujourd'hui, tout les jours ou presque. chaque décisions et mesurée pesée et souvent emballée !!

Oui mais voila.....

Deux année me séparent de mes regrets, de mes remords.... parce que cela fait deux ans que je réalise qu'au final j'en ai !!

Un coup de fil, il y a deux ans. Une tata qui me supplie de venir au chevet de mon papa..... Avait elle vraiment besoin de le faire ??? Bien sur que non.... bien sur que je prépare une valise et que je monte voir papa.... bien sur que je ne réfléchis même pas a l'organisation pour les jumeaux, mon homme va gérer.... bien sur que ma place est prés de lui malgré les km qui nous séparent.... bien sur qu'avec les frangins on va soutenir la famille, se soutenir aussi, malgré la différence de relation que l'on avait avec celui qui nous a voulu, qui nous a eu.... 

Oui, papa n'a pas était parfait (oui mais cite moi une seule et unique personne parfaite, ça n'existe pas !!)
Oui, papa n'a pas eu le bonheur de nous voir évoluer comme il l'aurait voulu. 
Oui papa a mis de la distance entre nous (ou c'est nos mamans, avec leurs raisons, nous ne sommes pas la pour juger, ou la vie, tout simplement)

Oui mais papa (et la je ne parle qu'en mon nom, chacun de nous le voyait différemment !) moi je l'ai toujours idéalisé. Mon papa m'a aimé très fort jusqu'au bout (je me souvient encore de ses je t'aime dans ses larmes, il y a deux ans....)
Oui papa n'a pas connu vraiment ses petits enfants. Je n'ai pas ce regret la, En juillet 2013, il les a vu ces 3 petits-enfants, il a passé un bon moment, il a même apprécié mon homme qu'il voyait pour la première fois.




J'en viens a mes regrets (c'est un peu le titre du post), mes remords :

Plusieurs fois, petite, j'ai écris a papa et a tata aussi.... les lettres ne sont jamais parties.... Pourquoi ??? Parce que j'avais peur de la réaction de mon connard (non pas vulgaire, réaliste) de beau-père... une fois il a choper une lettre que j'avais écris a mes grands-parents.... j’avais osé écrire "je vous aime" a la fin, il l'a déchiré devant moi et s'en est suivi une guerre froide de plus de 6 mois derrière, avec menace et tout et tout... la peur, un de mes plus grand regret....

A 12 ans, j'allais voir mon papa pour la dernière fois avant longtemps.... Mon regret : m’être laissé influencé par les adultes et suivre leur décisions sans me battre pour continuer a le voir, ma vie aurait peut être été différente finalement.....

Un autre, mon mariage avec mon premier mari..... j'avais fait les démarches d'écrire a papa quelques temps avant.... j'avais pas eu de réponse, rien.... déçue, en colère, je ne sais pas, je n'ai finalement pas voulu de lui a mon mariage.... j’étais qui a l'époque pour le priver de ce moment de bonheur ? oui j'avais mes petits frangins avec moi, oui j'avais une partie de lui avec mes grands parents paternels, oui mais il n’était pas la..... cela fait 16 ans.... je le regrette encore.....

Alors je dis que je vis sans regret, sans remord, même si c'est vrai au quotidien, et souvent, je mens quand même un peu.....

Papa, je t'aime, tu le sais, papa, je vis avec un manque : celui de t'avoir connu vraiment pour de vrai. Papa, je te vis, te respire avec a mes cotes ma tata, ma jumelle, ta protégée.... Papa, je prend ton relais auprès d'elle, elle est ma force, tout comme je le suis pour elle (j’espère être a la hauteur)... papa, ma plus grande décision, celle de venir ici a été prise trop tard, mille excuse, je le regrette.... Papa je t'aime....